Quelle routine capillaire adaptée à mes cheveux??? partie 2

Comme l’avoir surligné dans mon article précédent, pour entretenir efficacement ses cheveux il est indispensable de connaitre sa porosité.  En effet nous n’allons pas nous jeter sur un soin comme cela sans connaitre les besoins de cheveux.

Les exigences de cheveux à forte porosité : Comme ses écailles sont ouvertes, on utilisera des huiles végétales épaisses et les beurres végétaux pour les bains d’huiles. Il est important d’utilisé l’eau froide ou vinaigré comme eau de rinçage. Cela permettra de tonifier les écailles et le cuir chevelu. A noter que l’eau froide et l’eau de vinaigre permettront aux écailles de se resserrer afin de conserver les nutriments plus longtemps. Nous allons également favoriser les masques protéinés et les masques au henné pour mieux les nourrir. Quant au shampoing, l’idéal serait d’utiliser un shampoing doux avec un PH < 5. 

Les exigences des cheveux à faible porosité : Etant donné que les cheveux à faible porosité ont des écailles très resserrées, on utilisera des huiles légères pour les bains d’huiles. L’utilisation de la chaleur tels que les bonnets chauffants, les casques pour cheveux, les films plastiques vont permettre aux écailles de s’ouvrir et de mieux s’imprégner des soins qu’on leur donne. Il est ainsi recommandé de rincer les cheveux à l’eau tiède après un shampoing quand ils ont une faible porosité. Ces types de cheveux ont particulièrement besoin d’hydrations, cela dit on va appliquer des humectants comme la glycérine végétale, le miel, l’aloe Vera, la mélasse pour les aider à garder aussi longtemps que possible l’hydratation. Les infusions de plantes ainsi que les masque sont également appréciés par les cheveux à faible porosité.

FB_IMG_1528233779158

Comment connaitre sa porosité ?

Pour connaitre la porosité de ses cheveux, il faut simplement passer le test de porosité. Pour cela, mettez quelques mèches (assurez-vous que ça soit propre) de vos cheveux dans un verre d’eau et patientez quelques minutes. Si au bout de 1 à 2 minutes vos cheveux restent en surface, alors sa porosité est faible, si au contraire vos cheveux descendent rapidement tout au fond du verre, alors ils ont une porosité forte. Cependant si vos cheveux descendent lentement et s’arrêtent au milieu du verre, alors sa porosité est moyenne. La porosité idéale serrait les cheveux à porosité moyenne car ils n’ont pas trop d’exigence.

Et vous quel est votre porosité ?

 

 

 

Publicités

Quelle routine capillaire adaptée à mes cheveux ??? partie 1

Beaucoup d’entre vous se demandent quelle est la bonne routine capillaire à adopter pour entretenir leurs cheveux crépus. La règle est simple, il faut apprendre à reconnaître la nature de ses cheveux. Lorsque l’on décide de passer au naturel, très souvent on maîtrise très peu ou pas du tout nos cheveux crépus. On se lance dans le big chop sans trop se poser de questions, on se réfère au choix de produits capillaires des autres. Ça peut très bien être efficace !!! Mais si après beaucoup de tentatives et de soins infructueux, nos cheveux sont toujours aussi secs et cassants, il est temps de se demander qu’en est-il de sa PO-RO-SI-TÉ !!!!!!!! Il est très important de connaître la nature de ses cheveux, cela permettra de déterminer le type de soin idéal à son entretien.
C’est quoi la porosité de cheveu ?
Un cheveu est constitué d’écailles qui sont plus ou moins resserrées selon le type d’individu. Ces dernières vont nous permettre de déterminer la porosité des cheveux qui par définition est la capacité de ceux-ci d’absorber l’eau ou les soins qu’on leur donne.

Nous pouvons distinguer trois types de porosités :
Cheveux à forte porosité : Sur ce type de cheveux, les écailles sont très ouvertes. Les soins sont facilement absorbés mais ressortent aussitôt !!
Cheveux à porosité moyenne : Sur ce type de cheveux, les écailles sont légèrement ouvertes. Les soins sont facilement absorbés et sont bien gardés pendant longtemps !!
Cheveux à faible porosité : Sur ce type de cheveux, les écailles sont très resserrées. Les soins pénètrent difficilement dans les écailles et n’y restent pas. En général les cheveux à faible porosité sont très secs et demandent beaucoup d’hydratation !!

FB_IMG_1527499571184

 

 

 

Bien comprendre, mieux s’y prendre…

Comprendre la pousse de cheveu

cheveux-crepus

Nous comptons environs 100000 et 150000 cheveux en moyenne sur notre tête et nous en perdons en moyenne 50 à 100 par jour. Mais pas de panique! Nos cheveux se renouvellent continuellement grâce aux follicules pileux.

1200px-Hair_follicle-fr.svg

Le follicule pileux est une cavité où naît le cheveu et où habite sa racine. Cet organe est capable de mourir et de ressusciter par lui-même après sa mort de manière indépendante et cyclique.

Un cheveu vit en moyen 2 à 7 ans d’une femme à une autre et sa vie est animée par un cycle en trois phases au cours duquel chaque cheveu pousse, tombe et se renouvelle sans relâche indépendamment d’un autre.

Les trois phases de vie d’un cheveu

schema-1

Phase de croissance/ Anagène

Durant cette phase le cheveu pousse en moyenne 0,7 à 2 cm par mois et sa durée de croissance varie entre 2 et 7 ans. Tout dépend de la personne.

Phase de ralentissement / Catagène

Cette phase s’étend sur  3 à 4 semaines et se caractérise par un ralentissement de la croissance du cheveu.

Phase de chute/ Télogène

C’est une période de chute qui dure 2 à 4 mois environ et  touche 10% à 15% de la masse capillaire. Le cheveu tombe pour être remplacé par  un autre

Typologie des cheveux

type-de-cheveux-ma-revue-beaute

D’après la classification d’André Walker nous distinguons 4 types de cheveux

  1. cheveux lisses
  2. cheveux ondulés
  3. cheveux bouclés et frisés
  4. cheveux crépus

La pousse des cheveux crépus …  

cabelo-tipo-4Pour commencer d’un type 4 à l’autre la fréquence de pousse n’est pas pareille! Tout dépend des soins que l’on donne à nos cheveux. Mais très souvent malgré nos soins capillaires on a cette sensation que nos cheveux ne poussent pas, ça stagne, mais je peux vous rassurer que ça pousse mais très lentement! Comme on le dit lentement mais sûrement…

Oups je ne pense pas que ça s’applique ici.

Alors pourquoi donc cette lenteur?

cheveux-afro-court-32-7

Des cheveux qui poussent à pas de tortue est tout dû simplement à une mauvaise irrigation du sang vers le follicule du cheveu.

Il faut noter que le cheveu est nourrit par les vaisseaux sanguins  à la base du follicule ce qui lui donne tout ceux dont il a besoin pour s’épanouir d’où la nécessité d’une alimentation saine.

Lorsque l’on souffre d’anémie, de drépanocytose ou encore si on a le sang pas assez fluide, le sang parvient difficilement au follicule, par conséquence  on a une chevelure qui arrivent difficilement à exprimer toute sa beauté.

Comment y remédier?

On va chercher à fluidifier le sang afin de favoriser la microcirculation sanguine qui va son à tour alimenter  le follicule pileux de tous les nutriments nécessaires à la croissance du cheveu à noter les acides gras, la kératine et le glucose.

La noix de muscade est connu pour stimuler la circulation sanguine, elle va donc permettre de fluidifier le sang  autour du follicule du cheveu, afin que ce dernier puisse bien jouer son rôle de fabricateur de cheveu. La consommation de la muscade est conseillée.

nutmeg-2427844_1920.jpg

Mais attention “rien est poison tout est poison c’est la dose qui détermine le poison”.  Paracelse

On peut également utiliser l’huile de la noix de muscade pour faire des  massages à mouvements  circulaires sur l’ensemble du cuir chevelu.

La menthe poivrée est un parfait stimulateur de la circulation sanguine du cuir chevelu, comme la muscade la menthe aide le follicule pileux  à recevoir plus de nutriments et par conséquence les cheveux poussent plus vite et en bonne santé. De plus la menthe aide à combattre les pellicules, les démangeaisons, pour ainsi fournir un environnement propice à la croissance des cheveux. En plus de donner de la longueur à nos cheveux plus vite, la menthe poivrée prévient de la déshydratation des cheveux.

menthe-poivree

Oui mais…comment s’y prendre?

La menthe s’utilise en infusion (3 à 4 cuillères à soupe de menthe fraîche/séchée dans un litre d’eau chaude) que l’on verse sur le cuir chevelu après son shampoing.

Oui bien sure, il faut laisser l’infusion se refroidir avant de l’utiliser.

L’huile de menthe poivrée peut être aussi utilisée pour faire des massages sur le cuir chevelu et les résultats sont visible après quelques semaines.

Parlons des cheveux crépus

Que faut-il savoir sur les cheveux crépus?

Le mot “crépu “ est un terme utilisé dans l’industrie de la beauté pour désigner les cheveux de la femme noire.

FB_IMG_1519554082873

Par son apparence forte et imposante, les cheveux de la femme noire sont de loin les plus solides, on les décrit comme des boucles très resserrées semblables à des petits ressorts.

Parmi les différents types de cheveux, les cheveux afros sont les plus propices à la casse parce que le sébum ne  se diffuse pas correctement de la racine jusqu’à la  pointe du fait de sa forme frisée. A savoir que le sébum aide à protéger et lubrifier les cheveux.

Ceci dit les femmes noires ont une chevelure très sèche de nature qui demande beaucoup d’hydratation pour limiter la casse et améliorer la pousse.

Quand on les mouille, ils deviennent deux fois plus courts que la normal, d’où le phénomène de “shrinkage”. Le shrinkage est un mot anglais qui désigne le rétrécissement des cheveux.

Shrinkage-378x414

Les cheveux crépus prennent tout mais ne digèrent pas tout à savoir les défrisants qui les abîment à long terme, les shampoings et les soins à base de silicone, sulfate et autres substances chimiques qui  les fragilisent. On va plus favoriser les produits naturels pour leur entretien.

Il faut savoir que les peignes ou les brosses vont simplement les démêler et non les lisser. (C’est drôle parce que certaines coiffeuses se tuent à les peigner pour les rendre lissent mais ces derniers reprennent leur forme après chaque coup de brosse).

Des cheveux crépus bien entretenus sont semblables à du coton bien doux et volumineux.

 

Le retour au naturel

Et si l’on imaginait le retour au naturel autrement…

FB_IMG_1519500541655

Imaginons le retour au naturel de nos cheveux comme une école, où le diplôme d’admission est de couper ses cheveux défrisés ou faire la boule à zéro.

J’avoue que le retour au naturel n’est pas chose facile surtout lorsque l’on fait face aux caprices de nos cheveux! Eh oui nos cheveux sont très capricieux.

Nous allons donc apprendre à les découvrir et à les aimer! Quand on aura passer ce stade , ils deviendront de moins en moins difficile à gérer.

Pourquoi doit-on voir l’évolution de nos cheveux comme des classes de passage?

Couper nos cheveux ou les raser n’est pas souvent facile pour nous les femmes. Les cheveux restent avant tout un symbole de beauté, surtout lorsque l’on est habituée à porter des coiffures.

Donc les couper reste quand même une décision assez importante.

Passer au naturel c’est une chose mais en assumer c’en est une autre !

Beaucoup ont du mal à passer la cap, parce que tout simplement elles jugent difficile de les gérer. A cela s’ajoute le fait que certaines coiffeuses ne savent pas s’y prendre avec nos cheveux.

Oui je reconnais que lorsque l’on a les cheveux courts et crépus on a du mal avec…

Comment préparer sa première année de cheveux crépus?

Lorsque l’on passe au naturel on se demande quels soins conviendraient  à nos cheveux ? Comment les faire pousser assez rapidement? Quelle coiffure m’irait mieux? Suis je belle avec mes cheveux courts…

Pour moi afin de  réussir sa première année de cheveux crépus , il faut apprendre à s’aimer avec ses cheveux , c’est d’accepter qu’on est belle avec les cheveux courts et crépus.

Tout simplement se sentir belle avec ses cheveux…

Quand on aurait compris ça on valide notre premier semestre. On passe ensuite au second semestre qui n’est ni facile ni difficile. Bon le plus difficile à été fait , la confiance et l’estime de soi!

Maintenant il faut trouver les soins capillaires adéquats…

Par mes expériences je passais de produits capillaires à produits capillaires, je cherchais des conseils dans les blogs… tellements de conseils, tellements de produits , je ne savais plus sur quel pied danser au final. On me disait celui là est bien je pars dans un shop je prends, après on me dit celui ci est beaucoup mieux ainsi de suite jusqu’à ce que mon argent finisse enfin bref.

Il ne faut pas se laisser aveugler par les expériences des autres, c’est bien de suivre des conseils, mais il faut savoir qu’on n’a pas toutes les même exigences en matière de cheveux.

Une fois qu’on aurait compris tout ça on passe en deuxième année de cheveux crépus avec mention, enfin bref on est sur la bonne voie

Alors que fait t-on en deuxième année cheveux crépus ?

En deuxième année on apprend les bonnes manières à commencer par le choix du peigne et le foulard en satin avant de dormir et une routine capillaire une à deux fois par semaine. Il est très recommandé d’utiliser les peignes à larges dents, les brosses à poils de sanglier ( moi perso la brosse à poils de sanglier les casse,du coup j’utilise celui en plastique).

Le foulard ce qui va aider nos cheveux à conserver ses nutriments ainsi que son hydratation après un soin capillaire. En effet lorsque nous dormons sur des taies en coton, nos soins restent sur ces derniers et par conséquent on a des cheveux secs, cassants, pas assez nourris

On se demande quelle routine capillaire adopter…

Pour commencer il faut comprendre que les produits vendus en grande surface ne sont pas tous adaptés à nos cheveux, sur ce coup il faut être très sélective. On va plutôt favoriser les shampoings doux, on va utiliser les huiles naturelles selon la nature de nos cheveux pour les bains d’huiles.

Moi durant mon parcours capillaire j’étais tout le temps recalée en deuxième année. Eh oui on peut redoubler. A chaque fois que l’on vantait les mérites d’une huile je l’achètais les yeux fermés et après j’étais déçue du résultat. Quoique je fasse mes cheveux étaient secs ,shampoing doux, masque, après shampoing, spray hydratant.

En fait je n’avais rien compris d’abord. De tout façon la vie est faite d’essais et d’erreurs. 

Oui les huiles sont biens , elles nourrissent les cheveux, elles les font pousser mais encore faut il trouver l’huile adapter à nos cheveux.

Le passage au semestre 2 consiste à comprendre vraiment les besoins de nos cheveux à savoir quelle(s) huiles prendre, quel shampoing est bien pour mes cheveux, quels masques…

Au second semestre  on sait à peu près ce que nos cheveux supportent ou pas , on commence à mieux comprendre mais ce n’est pas pour autant qu’on a pas souvent envie d’abandonner de se dire finalement c’est encore mieux les cheveux défrisés parce qu’on a cette sensation que nos cheveux ne poussent pas. Enfin on n’a pas cette touffe la…Mais rassurez vous ça pousse!

Mais attention on peut aussi redoubler la deuxième année.

Passons maintenant en troisième année, à  ce stade on a les cheveux assez longs et donc ils s’entremêlent facilement après le shampoing. Il est préconisé de les séparer en section pour les laver. Ne jamais les laisser sécher en vrac. Pour pas casser ses longueurs, il faut toujours les démêler avec une crème hydratante lorsqu’ils sont propres, pour ma part je rajoute une goutte de miel pour les garder souples, doux et hydratés. Aussi, trop de manipulation casse les cheveux, pas la peine de vouloir les rendres raides en passant des coups de brosse, non seulement on les casse en plus on perd notre temps.

Maintenant que vous avez les outils nécessaires pour commencer votre parcours scolaire, je vous souhaite bon courage.